Point historique

Le développement du mode d’expression digital

L’art numérique s’est développé à partir des années 1980 alors que la puissance de calcul des ordinateurs et leur démocratisation ne cessaient d’augmenter.
Il désigne un ensemble varié de catégories artistiques s’appuyant sur le langage numérique.
Il s’est considérablement développé au fur et à mesure que l’interactivité des interfaces électroniques s’améliorait, rendant le rapport entre l’homme et la machine de plus en plus naturel.
Bien sûr, tout comme ses homologues traditionnels, il se divise en sous catégories plus spécifiques.
Parmi elles, on peut retrouver:

  • La réalité virtuelle
  • L’art génératif
  • L’art Interactif

Une dépendance technologique

Bien évidemment le développement des compétences dans de tels disciplines dépends obligatoirement de l’évolution technologique. Aussi, chaque œuvre reflètera l’avancement technique de son époque, que ce soit au point de vue du matériel physique (hardware) ou des logiciels développés (softwares).

L’image numérique : généralités

Ici nous allons traiter de domaines précis de l’art numérique, à savoir le digital painting , qui fait tout de même partie d’un domaine plus général et bien connu: l‘infographie.
L’infographie représente la science de l’image numérique, et est défini par son support de création: l’ordinateur.
Il faut savoir, que le terme « Infographiste » est né de « informatique » et « graphisme », et désignait à ses débuts, les concepteurs des outils nécessaires.
Alors qu’elle devint une discipline majeure s’emparant de tout les médias mais aussi des industries, de la gestion etc… les graphistes, disposant alors de tout les outils nécessaires, se sont appropriés ce terme au début des années 1990.

L’infographie traditionnelle

L’infographiste, est à la base, une personne qui maîtrise le travail de l’image, que ce soit au niveau de la 2D, de la 3D ou de la PAO, du web etc.
C’est par l’intermédiaire de logiciels spécifiques qu’il sera capable de faire de la mise en page, de la retouche et du montage de photo, du dessin vectoriel et de la création sur Internet.
Il office donc dans plusieurs milieux, que ce soit la presse, le web, le cinéma, la publicité etc… il est à présent sur tout les fronts.
Il dispose de plusieurs outils de travail, tels qu’un scanner, une tablette graphique, une imprimante etc. Généralement, l’infographiste se servira plus volontairement d’une tablette graphique que d’une souris dans son travail, trouvant cela plus précis et ergonomique.

Copyright © 2009 tous droits réservés. Mentions Légales. Propulsé par WordPress. e-concept